un jour…une etoile…

Des maux dits par des mots, mon cris? Mes ecrits…mais j’oublie pas mes joies…

15
août 2006
Il etait un soir d’ete…
Posté dans divers, Non classé par etoile à 2:22 | 6 réponses »

En ce jour du 15 Aout 2006, à 00h40 heure Anglaise, n’arrivant pas à trouver le sommeil, je viens donc ici, écrire quelques mots, mais parler de quoi…du temps qu’il fait…non ça ne m’interesse pas…parler de la vie en generale…pas ce soir…trop long à en dire…bon alors, voyons voir…parler de l’Amour avec un grand A…pourquoi pas…

 

Pourquoi une fois par semaine, je reve du meme homme, un homme que je connais…depuis tres longtemps…mais inacesible…d’une part, deja pris, et je ne suis pas une briseuse de ménage…d’autre part je sais qu’il ne s’est jamais interessé à moi…alors pourquoi ces rêves qui me donnent bonheur, Amour, tendresse, paix interieur…et au reveil, cette sensation de tristesse, de voir ou je me réveille, de voir que ce n’était que rêve…j’aimerais comprendre…pourquoi lui, pourquoi pas un autre…

 

Je suis quelqu’un de tres romantique, je me suis mariee en 98…mais il y a 3 ans, j ai demande le divorce, pour plusieur raisons que je ne mettrais pas ici ce soir…cela fait si longtemps qu’affectivement je me sens seule…c’est comme etre perdue dans un brouillard épais, sans savoir quelle direction prendre…

Certain me diront, tu as ta petite etoile, oui ca je le sais, et elle est ma fierte, mon bonheur inefable…mais dois-je m en contenter…

N’ai-je donc pas le droit de connaitre le grand Amour…exsiste-il au moins, ou n’est-ce qu’un mythe…

Mais voila…il est vrai que j ai une enfance lourde a porter, mais j y travaille chaque jour, et je ne suis pas que l’enfant blessée…je ne suis pas qu’une etiquette, et oui, je suis une personne avec ses passions, ses envies, ses rêves, ses joies, ses pleures, ses ptits bonheurs, ses peines…tous ces sentiments de tout un chacun…

 

bon j’arette la ma petite prose pour cette nuit …de plus elle ne veut pas dire grand chose loll 

aller bisous a vous et dormez bien  

Il etait un soir d'ete... dans divers animation1sr4

img19507857271bb0 dans Non classé


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

6 réponses:

  1. la fée écrit:

    tu crois qu’elle veut pas dire grand chose ? elle est criante au contraire !
    bah le grand amour existe, pour toi aussi ! :-) patience !
    tout arrivera en temps voulu me répétait mon vieux mage ! ;-)

  2. Si tu as envie de savoir un peu sur le vrai amour je t’invite de visiter mon blog. Et surtout, sache que souvent le bonheur n’est pas si loin, regarde bien et tu trouveras.

  3. Céline écrit:

    Bonjours, ta « petite prose » m’a touchée, je la ressens comme un appel qui semble finir dans un soupir. Comme tu l’as dit nous avons tous nos passions, nos blessures, nos espoirs et nos rêves. Je ne vais pas me lancer dans une psychologie de bazar et te dire que le grand bonheur est pour demain même si tes mots m’en donnent envie, envie de te redonner espoir ou peut être de nous redonner espoir à tous; d’abord je ne suis pas psychologue et je ne connais de toi que ces quelque mots écrits il y a 6 mois et surtout je ne détiens pas la vérité je ne possède que ma vérité; mais il y a des faits sûr à mes yeux, le premier et le plus important c’est que l’amour frappe très souvent quand on ne l’attend pas, que se soit parce que l’on agit pour l’obtenir ou parce que l’on est dans une période où l’on va bien et que l’on n’en ressent pas le besoin. Etre en attente et ressentir un désir déjà douloureux n’est pas un très bon point de départ, même si ce n’est pas un choix, je ne juge pas, je constate seulement de ma propre expérience et de celle de mon entourage que les couples se forment le plus souvent quand les deux partenaires se sentent entier et bien dans leur propre vie, probablement tout simplement parce que l’on attire les autres quand on est soi même heureux. C’est injuste et mal fait je suis bien d’accord, mais peut être pas tant que ça si le bonheur d’aimer vient cacher une blessure alors comment la soigner? Ce que j’essaye (peut être pas très adroitement) de dire c’est que souffrir d’un sentiment de solitude est un mal très répandu même si bien entendu cela dépend à quel point.
    Quant à te contenter de ton étoile pourquoi pas mais évidement si ça te suffit uniquement, on a tous plus que le droit au bonheur le devoir de le rechercher, tu te le dois à toi-même, à la personne qui te cherche également et à tes proches (dont ton étoile fait peut être partie?); être heureux c’est aussi apporter du soleil a son entourage, alors renoncer comme certains le font ne doit être qu’épuisement passager des ressources en force et en espoirs comme un repos tout simplement nécessaire pour panser correctement une (ou des) blessure(s) et ressentir le désir de tourner une page et le plaisir d’avancer personnellement.
    Je ne suis qu’humaine et la peine j’en ai déjà affronté un certain lot, ce que j’en ai appris c’est qu’à certain sentiments on ne peut pas toujours donner réponse seule et parfois on préfère encor parler à un inconnu qu’à un proche peut être parce que c’est trop intime peut être aussi par peur de ne pas trouver le réconfort, la réponse ou l’attention suffisante de la part d’un proche, ou par peur de décevoir ou de blesser, je ne sais pas totalement pourquoi. Mais ayant écrit quelque textes également je me souviens seulement ne pas vraiment avoir eu la réponse que j’attendais je ne demandais pas aux autres de s’opposer à ma peine, de me dire qu’à toute chose il existe son contraire le bien au mal, la peine à la joie, et que les contraires sont nécessaires pour se définir mutuellement…et de me raconter joliment et plein d’espoir que tout ira bien bientôt et dans le fond de refuser totalement d’entendre mon cri peut être de peur de trop bien comprendre, de se souvenir d’une peine similaire ou alors de ne pas bien prendre la mesure de la situation et de penser que le printemps efface toute les peines de cœur. Ce qui est sur c’est que maintenant je comprend un peu mieux pourquoi beaucoup ont répondu à côté puisque moi-même quand j’ai lu ton texte dans mon premier élan j’ai toute suite eu envie de te dire que ça allait s’arranger un peu comme on voudrait consoler un enfant en lui disant que tout vas bien alors que si il a mal, il a mal, ce qui le réconforte c’est l’attention qu’on lui porte et le désir de l’aider que l’on puisse ou non réellement l’aider ce qui l’aide vraiment c’est de voir ce désir de la part des autres envers lui c’est là souvent qu’il se lève et qu’il dit « j’ai plus mal au genou » (oui je minimise c’est la version très très simple de quelque chose de compliqué et sérieux mais l’image est plus clair comme ça je pense) autrement dit c’est l’enfant au final qui surmonte ses blessures grâce à la prise en considération de son mal et au soutient affectif; Mais avec les adultes c’est plus compliqué déjà l’adulte cache parfois sa peine quand elle est importante ou il ne l’a dit qu’en partie par pudeur ou peut être par déni, je sais pas trop pourquoi, mais en tout cas si l’on va d’instinct consoler l’enfant c’est parce qu’il montre sa peine, et grâce à cela il est aidé à la soulager ou c’est plutôt la brûlure d’égo qui est ainsi alégée. Les autres et spécialement les proches ne peuvent pas deviner ce que l’on cache.

    J’entends ta peine, pas entièrement bien sûr, tout comme tout ceux qui t’ont répondu parce que nous avons tous été touché(e)s par tes mots pas vraiment pour la forme même si tu le dis joliment mais par le sens.
    On veut tous être heureux et toute de suite mais pour y parvenir il faut commencer par se faire le cadeau à soi même de s’aimer assez pour respecter ses propres émotions et son propre rythme accepter l’existence de ses peines (anciennes et récentes) de ses limites et se donner le temps de les soigner et les comprendre pour bien sûr ne plus souffrir, mais surtout pour être en bonne compagnie seule autant qu’avec les autres et créer un bonheur durable car je n’ai aucun exemple ni souvenir de relations solides qui commencent quand l’un des deux est trop instable (pour cause de changement pas de folie évidement) ou trop blessé. Oui je reconnais c’est vrai je n’ai pas pu m’empêcher de faire un peu de psychologie de bazar et de simplifier trop les choses mais je voulais seulement te dire que ce n’est peut être tout simplement pas le moment pour toi de t’engager dans une nouvelle relation si comme je le crois tu aurais besoin de commencer par prendre le temps de prendre soin de toi, de te retrouver, c’est peut être simplement trop tôt, et je ne pense pas que ce serait très juste pour toi et pour la personne concerné de commencer quelque chose toute suite et encor une fois ce n’est que mon opinion mais du haut de ma jeunesse j’ai combattu des douleurs que beaucoup de mes ainé(e)s ne pourront même jamais soupçonner l’existence. Alors je suis plutôt bien placé pour savoir que l’humain est incroyable et possède des ressources dont il ignore tout. Je n’aurai jamais cru qu’un jour un seul je ne souffrirai plus d’une certaine absence, une de trop, de ma propre méfiance, de solitude et de n’être que moi, et finalement je me souviens : après plus de deux ans de douleur je pensais que la peine n’en finirai jamais au point que j’avais renoncé à m’en défendre et c’est pourtant ce combat gagné depuis trois ans qui m’a appris qui je suis m’a donné la chance de savoir pourquoi je veux continuer pour ce bonheur que je sais désormais existé et que je ne cesserai plus de rechercher, et pour comprendre mieux les autres et j’espère un jour être capable de transmettre ce savoir pour peut être donner une direction utile, un chemin plus court, un espoir. Le meilleur conseil qui m’ait été donné est « une chose à la fois et chaque chose en son temps », je le ressens plus sous la forme « on ne gravit pas un sommet en courant » cela a plus de sens et d’implications à mes yeux, à vouloir courir dans la neige on s’épuise et on se met en danger voir même on se blesse alors qu’à petit pas à son propre rythme on arrive beaucoup plus loin qu’on ne se serait cru capable d’aller et d’un coup ce n’est plus le sommet le bonheur c’est de constater le chemin qu’on es parvenu à parcourir, de ressentir qu’on atteindra le sommet et que l’on apprécie le voyage que l’on est en train de faire et la vue qu’on a d’ici.

    En toute amitié Céline.
    Take care (from Dublin, Ireland 4h25)

  4. Merci Celine pour cette reponse, ma part de souffrance est grande, c est un fait, mais ma part de combat encore plus grande, la solitude je la connais depuis l age de 4 ans…cela fait 31 ans maintenant que je mene mon propre combat…que je connais des souffrances que je n espere pour personne et surtout pas pour des enfants.
    quand a l amour, je l ecrit, je le reve parfois, mais sincerement parlant, je n y crois pas, ou plus, je ne sais pas, ceci dit cela ne m empeche pas de vivre, j ai un tas d activitees qui font que je suis, aujourd hui, enfin moi meme.
    merci encore d etre passee, et j espere a tres bientot, etoile

  5. Je te comprends Etoile, moi cela fait si longtemps que l’amour c’est éteint que même l’approche d’un homme maintenant me fait fuir et je suis certaine de finir mes jours seule mais c’est une idée laquelle on se fait, je sais que les enfants pour moi c’est finit …………………

  6. céline écrit:

    De rien étoile, je te souhaite bon courage dans ton combat. Je t’envie de ces activité qui te rendent toi même, et je serai surprise, si tu te remet de ta souffrance, que tu reste seule. De ce que j’ai lu de toi je dirai que tu es sensible aimante combative et apte à te protéger des relations néfastes.
    Pour ma part je dois réapprendre à me définir, un de mes proches vient de s’éteindre; un nouveau combat commence mais je sais qu’elle voulait que je sois heureuse, avec le temps malgrès les pertes à venir je me relèverai pour moi, pour elle et pour eux. Pour l’instant je prendre le temps de porter ce dueil et d’apprendre à dire aurevoir en me rappelant combien ces personnes m’ont enrichies, appris, apporté, et que le bonheur que l’on a partagé en valait la peine.
    Merci à toi d’avoir écrit et été si sincère sur tes émotions beaucoup se retrouveront à travers tes mots et cela leur fera du bien et leur permettra peut etre de clarifier ce qu’il ressentent et/ou de pouvoir s’exprimer.

    Take care.

Laisser un commentaire

essiane |
Test Blog |
Tinange & Tinamour...né... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | moi une larve o régime
| MONSIEUR OUAPOUAP
| les potins jet set,,,,,,,,,...